Protection anti-smartphone : les industries des compléments alimentaires sont sur le coup…Une nouvelle promesse dans l’univers de la santé : la lutte contre les méfaits des écrans.

Compléments alimentaires Nutrition et Bien-être 01/10/2019

Émise par des écrans omniprésents au quotidien, la lumière bleue fait de plus en plus parler d’elle. La lumière bleue est une partie du spectre de la lumière, dont les longueurs d’onde se situent entre 380 et 500 nanomètres. Elle est émise par le soleil, mais aussi par les sources lumineuses artificielles telles que les ampoules LED et les écrans (tablettes, télévisions, ordinateurs, smartphones).

« Blue Light Shield Lutein Blue » de Nature’s Bounty – USA

Aux États-Unis, Nature’s Bounty lance un complément alimentaire testé en laboratoire et étudié cliniquement pour aider à filtrer la lumière bleue et améliorer la santé des yeux lors de l’utilisation d’appareils numériques.

Le produit contient du Lutemax 2020, une formule unique contenant de la lutéine (famille des caroténoïdes) hautement purifiée et des isomères de zéaxanthine pour aider les yeux à filtrer la lumière bleue nocive provenant d’appareils numériques.

Il contient également du zinc et du bêta-carotène pour améliorer la santé des yeux. Il est exempt d’OGM, de colorants artificiels, d’arômes artificiels, d’agents de conservation, de sucre, d’amidon, de lait, de lactose, de gluten, de blé, de levure, de poisson et de sodium.

 

 

En Suisse, Similasan surfe aussi sur la promesse anti-lumière bleue…

Similasan lance Protect Junior, une protection contre la lumière bleue des écrans sous la forme de gommes enrichies en vitamine E, vitamine C et zinc. L’industriel a choisi la cible des enfants, avec une galénique mimant les confiseries.

 

 

 

 

Méfaits de la lumière bleue : pour les marques, c’est un marché plein d’opportunités qui ouvre ses portes…

Nous passons de plus en plus de temps sur des écrans et le rayonnement de ces derniers serait nocif. Fatigue visuelle chronique, changements d’humeur, troubles du sommeil et même risques accrus de dégénérescence maculaire, de cancers ou de dépression…

 

La lumière bleue serait responsable de bien des maux. Une opportunité que saisissent les industriels de divers horizons.

  • Les lunettiers ont investi le segment depuis quelques années déjà.

 

  • Certaines marques se sont même spécialisées sur le créneau, à l’instar de la société Gunnar qui propose des lunettes filtrantes pour la communauté des gamers professionnels.

 

  • La cosmétique s’est également emparée du sujet. La marque FG Cosmétique propose par exemple un spray à selfie, supposé protéger la peau contre la lumière bleue, par la présence notamment d’extraits d’olivier.

 

Voici donc un nouveau positionnement dans l’univers de la santé fonctionnelle… Demain naitront peut-être les compléments alimentaires pour préserver des méfaits des casques audio sur l’audition de nos progénitures !

Restez informé.e en vous inscrivant à la newsletter